Programmation

Mardi 19 février

13 h 30 – État des lieux : la diffusion des arts littéraires au Québec

Bien que les arts littéraires aient pris un grand essor dans les dernières années, il existe peu de données ou répertoires sur le sujet. Voici un portrait de ses acteurs, ses publics et ses formes. On regardera aussi (en un éclair) quelques initiatives inspirantes en diffusion des arts de la scène pour démarrer la réflexion.

Présentation : Christiane Vadnais

 

14 h – Atelier #1 : Transversalité et nomenclature des arts littéraires actuels

Au carrefour de la littérature, des arts de la scène et parfois, des arts actuels, la littérature « hors le livre » se décline en une multitude de formes, de styles et de philosophies. Quelles sont les pratiques actuelles en arts littéraires de la scène? De façon corollaire, comment peut-on les nommer? Alors que la littérature incarnée dans l’objet-livre paraît bien balisée, ses différentes formes scéniques, performées, inscrites dans l’espace public sont connues sous différents vocables. Littérature orale, arts de la parole, spectacles littéraires, poésie performée, lectures théâtralisées… Quelle terminologie rend le mieux compte des pratiques? Lesquelles s’adaptent le mieux au langage des artistes, des diffuseurs, des publics, etc.? Cet atelier vise à poser les bases d’une taxinomie commune susceptible de rendre compte de la richesse et de l’attractivité des pratiques littéraires actuelles hors le livre.

Animation : Annie Landreville

 

16 h 30 – Speed dating producteurs-diffuseurs
19 h – Souper réseautage

Mercredi 20 février

9 h – Table ronde « Mailler la chaîne des arts littéraires »

Le milieu littéraire réunit des organisations aux réalités diverses : créateurs individuels, OBNL de production ou de diffusion, entreprises culturelles. Cette table ronde permettra à chacun de mieux saisir les impératifs et enjeux de ses partenaires (en termes d’attentes, d’objectifs, de financement, de calendrier, etc.) afin de faciliter les collaborations.

Avec Johanne Aubry, Isabelle Forest et Jonathan Lamy

Animation : Erika Soucy

10 h – Atelier #2 : Pluralité des publics

Qui sont les publics des arts littéraires de la scène? Quel est leur profil? Comment peut-on les rejoindre? Quelles sont les particularités régionales en matière de publics des arts littéraires? Nécessaires préludes à la circulation, ces questions convoquent autant une compréhension de l’esthétique des œuvres que leur mise en marché.

Animation : Michelle Corbeil

12 h 30 – Dîner
13 h 30 – Plénière

Les participants pourront dresser les conclusions des deux journées de réflexion et esquisseront les pistes d’action à prendre pour améliorer la circulation des arts littéraires au Québec.

Animation : Catherine Voyer-Léger

 

17 h – 5 à 7 vitrine (plage des producteurs de RIDEAU)

Les arts littéraires, ce sont d’abord des œuvres : voici des morceaux choisis de spectacles prêts à prendre la route. Sur scène, la comédienne Lise Castonguay, la conteuse Françoise Crête et l’auteur Mathieu Arsenault livrent une parole tantôt tendre, tantôt vibrante. Et d’autres découvertes seront de la partie!

Animation : Nicolas Jobin

Aperçu des spectacles présentés en vitrine

Dans le cadre de la plage des producteurs de RIDEAU

La vie littéraire

la vie litteraire arnaud lepoutre
Photo: Arnaud Lepoutre

Seul dans l’arène, Mathieu Arsenault livre un monologue ininterrompu. Avec son écriture comme seul dispositif scénique, il critique l’industrie culturelle, confronte le public à ses habitudes de consommation, mais dévoile aussi l’inquiétude qui se trouve derrière notre époque, celle d’être oublié, effacé. Avec la complicité de Christian Lapointe, qui avait révélé la puissance scénique de son écriture en 2008 avec Vu d’ici, Arsenault vient maintenant se dévoiler à titre de performeur.

De/par : Mathieu Arsenault
Collaborateurs : Christian Lapointe et Simon Dumas
Répétiteur : Jocelyn Pelletier

Une production de Rhizome,
en coproduction avec Carte Blanche
et la Maison de la littérature et avec le soutien de Recto-Verso

La naissance d’un cycle – Merci Michel Tremblay

Helene bouffard Cycle
Photo: Hélène Bouffard

Produit par la Maison de la littérature à l’occasion du 40e anniversaire de la parution de La grosse femme d’à côté est enceinte de Michel Tremblay, premier tome des « Chroniques du Plateau Mont-Royal », le spectacle multidisciplinaire La naissance d’un cycle – Merci Michel Tremblay! allie lecture, illustrations, musique et projections.

La lecture des mots de Tremblay par la comédienne Lise Castonguay est accompagnée par des illustrations de Paul Bordeleau et Richard Vallerand, qui viennent donner vie à ce monde, où les rapports humains sont riches, complexes et brutalement touchants. C’est l’occasion de découvrir – ou de redécouvrir – la poésie du quotidien livrée par Michel Tremblay.

Direction littéraire : Isabelle Forest
Mise en lecture : Marie-Hélène Gendreau
Lecture : Lise Castonguay
Illustration : Paul Bordeleau et Richard Vallerand
Conception sonore : Mathieu Campagna
Scénographie : Dominique Giguère
Projection et lumière : Keven Dubois

Une production de la Maison de la littérature

Esther

francoise crete spectacle esther

Comment survivre seule au 18e siècle? L’histoire vraie d’Esther, jeune femme habillée en garçon, a marqué l’imaginaire de l’époque. Les aventures de cette première juive « déclarée » en Nouvelle-France se succèdent au rythme du conte, du théâtre d’objets et de la musique. Migration, intolérance et liberté trouvent encore leur écho aujourd’hui.

Texte : Françoise Crête
Dramaturgie et mise en scène : Martin Mercier
Collaboration à la mise en scène : Nadine Walsh
Mise en scène du théâtre d’objets : Francis Monty, Olivier Ducas
Conception sonore : Marie-Pierre Grenier, Françoise Crête
Conception lumières : Jérôme Bérubé