Intervenants

Mathieu Arsenault

Mathieu Arsenault est auteur et critique. Il a publié La vie littéraire au Quartanier et plus récemment, Le guide des bars et pubs de Saguenay. Ses deux premiers livres, Album de finissants et Vu d’ici, ont été adaptés au théâtre. Il a de plus fondé l’Académie de la vie littéraire qui remet des prix chaque année à des auteurs injustement négligés par les autres prix littéraires. On peut également lire ses chroniques dans Liberté et acheter ses t-shirts littéraires sur doctorak.co, sa boutique en ligne. Bien qu’il soit un habitué des lectures publiques et des micros ouverts de la scène littéraire québécoise depuis plus de dix ans, l’adaptation de La vie littéraire sur scène constitue sa première véritable expérience théâtrale.

Photo: Christian Lapointe

 

Johanne Aubry


Johanne Aubry est à l’emploi du Théâtre de la Ville depuis l’an 2000. Diffuseur pluridisciplinaire situé à Longueuil, le TDLV se distingue par l’excellence et la diversité des spectacles qu’il présente chaque année. Johanne Aubry a d’abord occupé le poste de directrice des communications-marketing. Dès 2004, elle collabore également à la sélection des spectacles et devient programmatrice à part entière en 2008. À ce titre, elle est responsable, au sein du comité de programmation, des disciplines suivantes : chanson, jazz, blues, humour, variétés, cirque, contes et musiques du monde. Elle participe régulièrement à différents jurys, dont le comité de sélection du programme Circuit Paroles vivantes. Au TDLV, la série Contes et Musiques du monde a été créée en 2003. Lors des saisons 2005-2006 et 2006-2007, le Concours de menteries organisé par le festival de conte Bouche à oreille a été présenté au P’tit Bar de Jean-Louis.

 

Lise Castonguay

Lise Castonguay_crédit Maude Chauvin-web


Lise Castonguay est à la fois comédienne, auteure et metteure en scène. Elle a signé plus d’une vingtaine de mises en scène et quelques textes pour le théâtre. Sur scène, on a pu la voir dans plus d’une centaine de productions, qui lui ont mérité plusieurs prix et nominations. Parmi ses plus récentes prestations mentionnons: Incendies, Les Bons Débarras, Pelléas et Mélisande, , Les Fées ont soif, Albertine en cinq temps. Ses collaborations avec Robert Lepage et Wajdi Mouawad l’ont amenée à participer à plusieurs tournées nationales et internationales. Également active au cinéma (Ceci n’est pas un polar, Triptyque, 20h17 rue Darling, La Femme qui boit) et à la télévision (O’, Victor Lessard, Au Secours de Béatrice, Apparences, Les Bougon, Grande Ourse), elle était en nomination pour le Jutra 2014 de la meilleure actrice pour le rôle de Michelle dans Triptyque, une réalisation de Robert Lepage et Pedro Pirez.

Photo: Maude Chauvin

 

Michelle Corbeil

Michelle Corbeil est la directrice générale et artistique du Festival international de la littérature (FIL) auquel elle est associée depuis sa création en 1994. Active dans le milieu littéraire depuis plus de trente ans, elle a également été, entre autres, attachée de presse pour de nombreux éditeurs ainsi que pour les Prix littéraires du Gouverneur général du Canada, coordonnatrice de la présence du Québec au Salon du livre de Paris en 1999, responsable de l’animation au Salon international du livre de Québec et codirectrice du Studio littéraire de la Place des Arts. En 2001, elle a été nommée Chevalier des Arts et des Lettres de France, cette distinction lui ayant été décernée pour sa contribution exceptionnelle au renforcement des liens entre les milieux littéraires français et québécois. Son expertise et ses nombreuses compétences l’ont amené à agir à titre de consultante auprès de nombreux organismes et à faire partie de nombreux comités consultatifs.

Photo: Yves Renaud

Françoise Crête

Après le théâtre, le clown et la commedia dell’arte, Françoise Crête parcourt résolument les routes du conte depuis 2003 (300 spectacles au Québec et des incursions en Nouvelle-Écosse, France, Roumanie, Arménie et Suède : festivals ou divers lieux culturels). Elle aime créer ses propres histoires, mais aussi puiser dans la tradition des contes qui font réfléchir et sourire, souvent déclinés au féminin. Privilégiant l’oralité, elle a poli son travail auprès de maîtres. Soucieuse de renouveler cet art, elle ose des formes plus contemporaines (ajout de théâtre d’objets, trame sonore, musicien…).

Isabelle Forest

Isabelle Forest est poète, romancière et praticienne en arts littéraires. Son travail d’écriture et son implication dans le milieu littéraire ont été récompensés par plusieurs prix (Félix-Leclerc, Radio-Canada, Félix-Antoine-Savard, Institut Canadien de Québec, etc.). Outre sa pratique en littérature, elle est aussi travailleuse culturelle. Pendant plusieurs années, elle a été directrice artistique du Bureau des affaires poétiques et du Mois de la Poésie, poste qu’elle a quitté pour prendre la barre de la programmation à la Maison de la littérature et au festival Québec en toutes lettres. Elle a aussi dirigé de nombreux projets de production et de diffusion des arts littéraires : spectacles littéraires et multidisciplinaires, courts métrages poétiques, capsules audio et radiophoniques, parcours et spectacles déambulatoires, expositions, interventions et performances dans l’espace public, etc., en plus d’avoir été mentor pour plusieurs jeunes écrivains et artistes en arts littéraires. Sa pratique l’a aussi menée à créer des projets où le public vit une expérience participative et immersive.

Photo: Atwood Photographie

 

Jonathan Lamy

Poète à tout faire, Jonathan Lamy a fait paraître trois recueils aux Éditions du Noroît, dont La vie sauve (prix Émile-Nelligan, 2016). Il a récemment codirigé l’anthologie Nous sommes des histoires : réflexions sur la littérature autochtone (Mémoire d’encrier, 2018). Il a mis sur pied La poésie partout, un organisme de diffusion et de dissémination de la poésie, qui organise notamment la Journée du poème à porter. Jonathan Lamy entretient également une pratique en poésie-performance, qui conjugue la poésie sonore, la poésie-action et l’intervention dans l’espace public. Ce printemps, il fera paraître un recueil au Noroît, un autre chez Bouc (suite à Joliette, résidence poétique), ainsi que la traduction d’un essai de Tomson Highway chez Mémoire d’encrier.

Photo: Chris Scott

 

Annie Landreville

Annie Landreville navigue entre la poésie et le journalisme depuis ses études en littérature à Montréal. Elle a écrit Partitions aux éditions d’Orphée et Nuits malcommodes du fond d’un bar à vinyles avec la Balconnière, en plus de participer à des collectifs chez Coup de tête (12 histoires de plage et une noyade) et de publier en  revues (Cousins de personne, Françoise Stéréo, Exit).  Après dix-huit ans de journalisme culturel à Radio-Canada, elle coécrit, avec Laurence Veilleux, le spectacle littéraire Mon père et moi en 2016. Poète et artiste de la parole, elle aime autant la scène que l’intimité d’une lecture en tête à tête et développe des projets en cocréation et en médiation. Elle travaille également au CLAC, le Carrefour de la littérature, des arts et de la culture à Mont-Joli, un organisme diffuseur de conte et de spectacles littéraires.

Photo: Sébastien Raboin

Christiane Vadnais

Christiane Vadnais écrit de la fiction et travaille, en tant que chargée de projets, au rayonnement de la littérature. Son premier livre, Faunes, est paru chez Alto à l’automne 2018. Intéressée par la création littéraire sonore, elle a notamment initié le projet Nocturnes, des fictions radiophoniques, en 2016. Diplômé de la maîtrise en études littéraires, programmatrice et communicatrice spécialisée en littérature depuis plusieurs années, elle a notamment œuvré au sein de L’Institut Canadien de Québec (2009-2016), pour lequel elle a coordonné quatre éditions du festival international Québec en toutes lettres ainsi que la programmation d’ouverture de la Maison de la littérature. À travers le temps, son penchant pour la multidisciplinarité l’a amenée à collaborer avec plusieurs organismes en arts vivants, comme la compagnie Daniel Danis et le Mois Multi. Elle coordonne les rencontres Paroles vivantes.

Photo: Maryse Cléro-Nobréga

Erika Soucy

Erika Soucy est née en 1987 à Portneuf-sur-mer, sur la Côte-Nord. Auteure, chroniqueuse et comédienne, elle est de la promotion 2010 du Conservatoire d’art dramatique de Québec. En 2007, elle a fondé L’Off-Festival de poésie de Trois-Rivières dont elle est toujours la codirectrice artistique. Erika est l’auteure de Cochonner le plancher quand la terre est rouge (Trois-Pistoles, 2010), L’Épiphanie dans le front (Trois-Pistoles, 2012) et Priscilla en hologramme (L’Hexagone, 2017). Son premier roman, Les murailles (VLB éditeur, 2016), a remporté le Prix de création littéraire de la Bibliothèque et du Salon international du livre de Québec et sera adapté pour les planches du Théâtre Périscope en avril 2019. Erika Soucy collabore actuellement à l’écriture de la série Léo (Club Illico, 2018) sous la gouverne de Fabien Cloutier.

Photo: Atwood Photographie

Catherine Voyer-Léger

Après des études supérieures en science politique à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), Catherine Voyer-Léger fait carrière dans le milieu culturel. Elle collabore étroitement avec plusieurs organismes du milieu artistique et littéraire au Québec et ailleurs dans la francophonie canadienne. Écrivaine, elle a publié cinq livres : Détails et dédales et Désordre et désirs (Hamac), des recueils de chroniques; Métier critique (Septentrion), un essai sur l’état de la critique culturelle; Prendre corps, un recueil de microrécits (La Peuplade) et un premier album pour enfants, La chorale des animaux (Guy Saint-Jean). Elle est chroniqueuse à l’émission C’est fou avec Serge Bouchard et Jean-Philippe Pleau à Ici Radio-Canada Première et collabore à plusieurs publications dont le magazine Nuit blanche et le magazine Spirale. Elle poursuit des études doctorales en lettres françaises à l’Université d’Ottawa.

Photo: Marianne Duval